:::: MENU ::::
Actualités

L’hôpital du Mans lutte contre le gaspillage alimentaire

27/11/2013
 

Le service restauration du Centre Hospitalier du Mans a récemment mis en place une politique de don alimentaire. Cette initiative qui s’inscrit dans le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, a permis d’ouvrir au Mans un restaurant social au profit de personnes en grande précarité.

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, le centre hospitalier du Mans vient de mettre en place un système de redistribution des repas en surplus, à destination de personnes en grande nécessité.

Chaque année, plus de 1,3 millions de repas sont servis à l’hôpital. Et comme toute collectivité, il y a inévitablement des surplus alimentaires. « L’hôpital du Mans distribue 1350 repas au dîner chaque jour. Je ne connais pas une collectivité, quel que soit son secteur d’activité et en fonction de son système de production, qui finit à zéro surplus alimentaire » indique Didier Girard, l’ingénieur responsable du service de restauration du Centre hospitalier du Mans. Le surplus devait être détruit – depuis janvier 2013, ce surplus est considéré comme des bio-déchets et ne peut plus être incinéré mais soit composté, soit dirigé vers une usine de méthanisation – alors que des plats cuisinés, des entremets, du pain non entamés étaient encore consommables. Intolérable de voir ce gaspillage et ne rien faire « Au-delà des enjeux sociaux et du développement durable, jeter toute cette nourriture avait aussi un coût » explique Didier Girard, « Ces surplus issus de la production alimentaire représente 4 200 kg par an, soit 7 000 repas ».

Didier Girard a donc eu l’idée de cette initiative, une première en France – dans une ville où 18% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Trois ans de travail ont été nécessaires pour formaliser, sécuriser, obtenir les agréments sanitaires des autorités de tutelle, rencontrer les différents partenaires, mettre en place une nouvelle structure de redistribution et tester la formule.

Depuis le mois de mai dernier, le centre hospitalier du Mans fournit donc un nouveau restaurant social installé rue de la Pelouse, dans le centre-ville, en partenariat avec les bénévoles de l’Ordre de Malte et l’association Tarmac. L’hôpital met ses surplus alimentaires dans des plats en inox, puis dans des conteneurs isothermes. Les surplus alimentaires sont livrés à partir de 17h au restaurant. Ces aliments sont stockés en armoire froide sur place. A 18h30, les bénévoles de l’Ordre de Malte assurent le service. Les plats sont présentés froids sous forme de buffet et le plat principal est remis en température. Pour l’instant, les surplus de l’hôpital peuvent nourrir trente personnes deux fois par semaine : l’objectif est de passer à cinq soirs par semaine avant l’arrivée des grands froids…

Cette première initiative en milieu hospitalier de cette action exemplaire de solidarité du service restauration du Centre Hospitalier du Mans, a été retenue pour figurer dans une des actions du « Guide : prévenir, trier et valoriser les biodéchets des gros producteurs », coordonné par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Énergie.

Sources :
www.francebleu.fr/infos/le-mans
www.cuisinecollective.fr
www.mescoursespourlaplanete.com

Article référent :
Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire