:::: MENU ::::
Actualités

Près de 420 000 saisonniers dans l’hôtellerie-restauration

15/02/2015
 

L’Observatoire de l’OPCA Fafih a présenté le 17 janvier les derniers résultats des travaux réalisés en collaboration avec le Cereq sur l’emploi saisonnier dans le secteur des industries hôtelières.
Dans son communiqué, l’OPCA Fafih précise que cette étude engagée en 2010 est une première puisqu’avant 2010, aucune étude ne permettait de dénombrer le volume d’emplois saisonniers dans le secteur.

Il a fallu réaliser un travail de recensement et de description des emplois saisonniers du secteur en se référant aux déclarations automatisées des données sociales unifiées (DADS 2011). Ainsi l’Observatoire de l’OPCA Fafih définit que le nombre de postes de saisonniers dans le secteur de l’hôtellerie restauration s’élève à :
· 98 200 pour la saison hivernale 2010-2011, soit 3 200 postes en moins par rapport à l’hiver 2006-2007,
· 328 400 pour la saison estivale 2011, soit 27 200 postes en plus par rapport à l’été 2007, sur un total de 1 688 900 postes rémunérés dans le secteur des CHR sur l’année 2011.

Par rapport à 2007, le recours à l’emploi saisonnier sur l’année a progressé dans les mêmes proportions que la hausse globale du nombre de postes dans le secteur (1 611 600 postes en 2007 et 1 688 900 en 2011, soit 5% de hausse pour l’ensemble des postes rémunérés dans le secteur et 6% de hausse pour le nombre de postes saisonniers sur l’année).

Par ailleurs, cette étude relève que la saison d’été est toujours génératrice de plus d’emplois que celle d’hiver et cet écart s’est amplifié entre 2007 et 2011. Le nombre de postes saisonniers d’hiver a diminué tandis que celui d’été a augmenté.
C’est toujours dans la restauration traditionnelle et les traiteurs que le recours au nombre postes de saisonniers est le plus important en nombre et en proportion. Ce secteur rémunère 58% des postes sur l’année, il rémunère 61% (+4 points) des postes sur la saison d’hiver et 63% (+3 points) sur la saison d’été. Ces proportions sont en progression par rapport à 2007.
Enfin, l’Observatoire conclue que l’emploi saisonnier constitue un enjeu économique important en particulier dans le secteur de l’hôtellerie restauration et que sur l’ensemble de la France, les saisonniers de l’été du secteur représentent 19% des postes rémunérés dans l’année, comme en 2007.

Ce taux d’emploi saisonnier pour la saison estivale varie fortement d’une région à l’autre. Pour la saison d’hiver, ce taux d’emploi saisonnier connaît moins de variations territoriales.

Source : fafih